Enfant de la patrie

Enfant de la patrie

 

 Dernière parution

 

Top 3 des articles les plus lus

 

 

 

 

 


 

Je défends une ligne républicaine et patriote. Pour moi, le patriotisme n'est pas une doctrine du repli identitaire, mais l'amour de son pays et de ses compatriotes. Une communauté d'intérêts partageant des valeurs, une histoire, une culture commune et obéissante à des impératifs de solidarité. Je suis républicain donc bien évidemment souverainiste, car la souveraineté doit s’exercer au sein même de notre nation et par son peuple, garantis par notre système politique.

 

 

Économiquement, je ne crois pas au système libéral mondial, nous imposant un laisser-faire le plus total, nous conduisant au moins-disant social. Ma ligne économique se rapproche plutôt d'un économiste comme Schumpeter, prônant un dynamisme économique tourné vers les entrepreneures - et non les administrateurs, et banquier qui dominent les cercles économiques actuels - ainsi que l'innovation. Je considère que l'État doit sur le plan international protéger son économie par un protectionnisme ciblé. Sur le territoire national, un interventionnisme modéré doit être appliqué, contrôlant que les acteurs économiques ne vont pas à l’encontre de l'intérêt national et répondent aux objectifs de solidarité. L'économie doit être au service des Hommes et non le contraire.

 

 

Opposé à l'Union Européenne, qui ne répond pas à l'impératif démocratique, et encore moins aux intérêts Français, je défends une autre Europe. Je crois que la France doit se détourner des alliances Européennes traditionnelles, est devenir le moteur d'une Europe Méditerranéenne - je développerais mes réflexions dans un article dédié.

 

 

Enfin, je crois que notre nation a vocation, comme dans le passé, à être ambitieuse pour le monde, défendant les valeurs humanistes et de solidarité.

 

 

Le monde ne change pas les Hommes, mais les Hommes changent le monde.

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser